Sans-emplois : La sous-traitance par le privé confirmée et amplifiée

Publié le par Hugues

 

Chômeurs sous-traités

Après les révélations de LHumanité relatives à l'ambition de l’ANPE d’organiser le tri sélectif des chômeurs, Le Figaro  du 6 mai confirme l'information et expose les prochaines étapes du projet. Extrait : 

 

«Reclassement des chômeurs : le privé plus efficace que l’ANPE

L’Unedic va étendre à douze nouveaux territoires les appels d’offres aux sociétés privées pour reclasser les chômeurs longue durée.

Le rôle des sociétés privées dans le reclassement des chômeurs de longue durée va se renforcer. Ce dispositif a jusqu’à présent été expérimenté dans sept territoires. Devant le succès rencontré, le conseil d’administration de l’Unedic devrait décider, mardi, détendre l’expérimentation à une douzaine de nouveaux sites. Des appels d’offres seront lancés pour attribuer les marchés à une dizaine d’opérateurs privés. L’objectif de l’Unedic, qui veut réduire son déficit, est d’étendre ce dispositif à 60 000 demandeurs d’emploi. Au cours des douze derniers mois, 9 000 personnes en ont profité. « Nous adoptons une politique des petits pas car nous voulons être sûrs de l’adhésion des partenaires sociaux pour un dispositif qui a suscité des critiques », commente Claude de Rosier, directeur général adjoint de l’Unedic, en charge du réseau des Assedic.

L’expérience a démarré il y a deux ans. L’australien Ingeus était chargé de reclasser 6 000 chômeurs des agglomérations de Lille et Rouen. Elle a ensuite été étendue à la Défense et Strasbourg. Les deux sites ont été désignés pour tester un dispositif spécial pour les cadres de plus de 45 ans. La région lyonnaise, Nice, SophiaAntipolis et Toulon et enfin Marseille et Avignon en ont également bénéficié. Ces sites ont été retenus pour leur taux de chômage élevé.

A Marseille et Avignon, l’ANPE a sélectionné il y a un an 1 000 demandeurs d’emploi présentant des risques de chômage longue durée. Elle leur a proposé de bénéficier d’un accompagnement spécifique pour accélérer leur retour à l’emploi, cette tâche étant confiée au cabinet privé BPI.  […] »

Lire l’intégralité de l’article

Pour en savoir plus :

- Lire l'entretien de François Lequeux, porte-parole de l'Association Pour l'Emploi, l'Information et la Solidarité des chômeurs et des précaires.

- Lire les principales mesures de la convention UNEDIC-ANPE.

Publié dans Lu dans la presse

Commenter cet article