Anti-CPE : Le syndicaliste grièvement blessé sort du coma

Publié le par Hugues

Communiqué de Sud-PTT

 

M. Sarkozy aurait-il oublié ses engagements sur Cyril ?

 

Selon le Canard Enchaîné du mercredi 19 avril, l’enquête de l’IGS concernant les faits qui ont conduit à plonger Cyril ferez, militant de SUD PTT , durant trois semaines dans le coma, serait en passe d’être bouclée ou du moins très avancée. Les éléments très précis de cette enquête qui sont dévoilés sont pour le moins troublants.

Ainsi les caméras vidéos de la Place de la Nation n’auraient pas été branchées ce fameux 18 mars, alors que la grande manifestation prévue contre le CPE se terminait précisément à cet endroit.

Qui peut croire que ces caméras, branchées en permanence habituellement, ne l’auraient pas été justement un jour de grande manifestation ?

De plus, les centaines de photos, les dizaines de films, pris ce soir-là, au moment où les événements se sont produits, ne « seraient pas probants » selon cette même enquête. Des images qui ont fait le tour des télévisions et des journaux, seraient jugées peu exploitables... Y compris celles qui montrent clairement Cyril pris sous la charge policière, puis son état après leur passage.

S’il était confirmé que l’enquête de l’IGS vise ni plus ni moins à enterrer cette embarrassante affaire, ce serait la preuve que son unique objectif était bien de « couvrir » les forces de l’ordre par tous les moyens. Cette hypothèse ne nous surprendrait malheureusement pas, tant il est vrai que depuis le début de cette affaire, toutes les « fuites » de l’enquête de l’IGS, ont servi à salir Cyril et à disculper les forces de l’ordre.

Nous nous interrogeons également sur l’attitude du ministre de l’Intérieur. Lors de notre entrevue le 21 mars dernier, Monsieur Sarkozy s’était engagé à nous transmettre toutes les informations qu’il aurait en sa possession. Le lendemain il avait affirmé à l’assemblée nationale « qu’on devait la vérité à son syndicat, à sa famille ». Une vision très particulière de la vérité....

Quant à la fédération SUD PTT et à la famille, nous rappelons que nous avons déposé une plainte auprès du doyen des juges d’instruction de Paris. Il nous paraît positif sur cette affaire, que ce soit à un juge d’instruction sur le point d’être désigné, qu’il incombe la charge d’établir les responsabilités.

our ce qui concerne l’état de santé de Cyril : il s’améliore doucement, il n’est plus sous assistance respiratoire.

 

Communiqué de Sud-PTT, 19-04-2009.

Pour en savoir plus :

-          consulter le site Sud-PTT

 

-          lire « La faute à la victime »

Publié dans Lu dans la presse

Commenter cet article