Adoption de la directive bolkestein : principales réactions

Publié le par Hugues

Communiqués de presse

Réactualisé le 17 février 

 

Du côté syndical

La Confédération européenne des syndicats

La Confédération européenne des syndicats (CES) considère le résultat du vote du Parlement européen (PE) comme un véritable succès pour les travailleurs européens. En effet, le Parlement européen s’est prononcé à une large majorité, aujourd’hui, pour le compromis obtenu entre les principaux groupes politiques du Parlement européen enterrant du même coup le projet initial Bolkestein et laissant la place à un nouveau texte.  Lire la suite. 

La CGT

Sous réserve d’un examen plus approfondi du texte, on peut dire que le résultat du vote au Parlement marque une première avancée par rapport au texte initial du projet de directive Bolkestein avec l’abandon du « principe du pays d’origine » qui aurait généralisé le dumping social dans les services. Lire la suite.

 

La CGT-FO

Les eurodéputés devraient voter aujourd’hui une nouvelle version de la très controversée directive sur la libéralisation des services qui n’écarte pas le danger de dumping social. Lire la suite.

La CFTC

La CFTC se félicite du vote du Parlement européen écartant la notion de pays d'origine du projet de directive services. Ce texte doit encore pouvoir être amélioré sur deux points. Lire la suite.

La CFDT

Pas encore exprimée.


L'UNSA

L’UNSA se félicite du vote acquis à une large majorité du Parlement européen sur la proposition de directive relative aux services dans le marché intérieur. Lire la suite. 

SUD

Pas encore exprimé.

Du côté des partis politiques nationaux

LCR

La directive Bolkestein relookée par un compromis élaboré par le PPE et le PSE, les 40 000 salariés, syndicalistes de la CES venus de tous les pays d’Europe, descendus dans les rues de Strasbourg n’en veulent pas. Lire la suite.

PCF

Directive Bolkestein : Un compromis en trompe l’oeil.  Un compromis entre le PSE et le PPE a permis le vote en première lecture de la directive Bolkestein au Parlement européen. Lire la suite.

 

PS

Les socialistes français au Parlement européen se sont prononcés jeudi pour le rejet du projet de directive service initiale. Ils ont ensuite voté article par article pour repousser les aspects néfastes de la directive et tenter de l'améliorer. Lire la suite.

UDF

C'est une nouvelle directive que notre Parlement vient de voter ce matin. Un champ d'application restreint, le principe du pays d'origine enfin supprimé et le droit du travail préservé, nous avons transformé l'esprit et la lettre du projet qui nous était soumis. Lire la suite.

 

UMP

Directive services : la France a tout à gagner. Après deux ans de travail préparatoire, les députés européens ont adopté le projet de directive relative aux services dans le marché intérieur. L’UMP par la voix de Luc Chatel a salué le travail accompli et l’équilibre d’un texte qui concilie les avantages économiques de l’ouverture du marché des services et la préservation du droit social. Lire la suite.

MPF (de Villiers)

Pas encore exprimé.

FN

Nous ne voulons pas de cette Europe là ; c'est pourquoi nous avons voté contre le rapport Gebhardt qui est un mauvais coup porté à l'emploi. Lire la suite.

Du côté des groupes politiques au parlement européen

Groupe confédéral de la Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique (gauche)

C'est un compromis au rabais entre le Parti socialiste européen et la droite qui vient d'être majoritairement approuvé par le Parlement européen. A toutes les concessions déjà faites aux conservateurs dans les précédentes versions de ce compromis ont été ajoutés au dernier moment deux reculs de taille supplémentaires... Lire la suite.

Groupe des Verts/Alliance libre européenne  (gauche)

Les Verts ont rejeté ce jeudi 16 février 2006 la version amendée de la directive services. Selon eux, l'accord PPE/PSE confirme la tendance croissante du Parlement européen à se laisser phagocyter par les deux groupes majoritaires. Lire la suite.

Groupe du Parti socialiste européen (gauche)

The European Parliament's overwhelming support for a directive opening up the EU service sector to competition, but with safeguards for living and working conditions, was hailed today, 16 February 2006, by the leader of the 218-strong Socialist Group as "real progress for European citizens." Lire la suite.

Groupe Alliance des démocrates et des libéraux (Centre -droit et libéraux)

Liberals and Democrats backed EP compromise on services as a step towards completing Internal Market. Lire la suite

Groupe du Parti populaire européen (Démocrates-chrétiens) et des Démocrates européens (Droite)

The European Parliament has paved the way to the dismantling of barriers for cross-border services in the European Union internal market, with its positive vote on the so-called services directive. Lire la suite.

Groupe indépendance/démocratie (europhobes)

Pas encore prononcé.

Retrouver les réactions d'hommes politiques en cliquant ici


 Si vous trouvez d'autres déclarations et communiqués d epresse syndicaux et politiques, merci de me le faire savoir en ajoutant un commentaire.

Publié dans Pêle-mêle

Commenter cet article